Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Archives

28 février 2018 3 28 /02 /février /2018 20:44

(Sites et Monuments) vous attend. Il vous reste un mois : les dossiers doivent être remis pour le 31 mars 2018.  

http://www.sppef.fr/2015/09/22/concours-allees-darbres/

Et même si vous avez déjà concouru par le passé…  Vous n’avez pas été lauréat ? C’est effectivement possible : retenir chaque année 17 ou 18 lauréats ne serait pas bien sérieux !

Cela ne signifie pas pour autant que votre dossier n’a pas intéressé le jury.

Et entre temps, vous avez continué à enrichir vos actions.

Alors, n’hésitez pas à capitaliser sur le travail déjà accompli pour représenter un dossier !

 

Peut-être que vous aurez la joie de pouvoir à votre tour écrire comme les lauréats passés :

· « Cela a été un vrai plaisir d'être présente et très émouvant pour moi de voir notre petit village à l'honneur dans ce lieu prestigieux! »

·  « Notre élu et notre Directeur étaient très contents. Je pense que cela va nous faciliter le travail »

· « …. excellente journée d’hier où nous avons pu croiser des personnes motivées et passionnées avec lesquelles nous avons pu échanger sur nos projets et nos perspectives d’actions. Cette récompense est relayée au travers de notre communication interne et nous en sommes fiers »

·  « Avec l'attention que vous avez apporté au suivi de notre document, dont la préparation a été, pour moi, un vrai bilan entre mes actions passées et mes envies futures, vous encouragez nos efforts . Par ce prix généreux, mais aussi par votre accompagnement au travers de cette fiche de propositions, vous valorisez et renforcez des projets et actions à venir dont l'essentiel reste la préservation d'un environnement paysager nécessaire à l'homme. »

 

N’hésitez pas à diffuser à vos amis et dans vos réseaux : le concours est ouvert à tous, particuliers, collectivités publiques, associations, professionnels….

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 15:42
Moissy-Yèbles : les alignements d’arbres le long de routes départementales primées

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/moissy-yebles-les-alignements-d-arbres-le-long-de-routes-departementales-primees-03-11-2017-7371258.php

>Île-de-France & Oise>Seine-et-Marne|Marine Legrand| 03 novembre 2017, 17h38 |0

Evry-Grégy-sur-Yerres, ce vendredi. Le long de la D 619, le département a aligné des dizaines d’arbres sur un tronçon de 12 km entre Moissy-Cramayel et Yèbles, créant d’élégantes perspectives paysagères. LP/Marine Legrand

 

Avec 196 km d’alignements d’arbres le long des routes, le département a reçu le prix des Allées d’arbres 2017. Entre Moissy et Yèbles, une portion de 12 km se distingue de l’ensemble.

Ils se dressent, majestueux, le long de 196 km des routes départementales de Seine-et-Marne, offrant aux conducteurs des perspectives paysagères imprenables, comme sur cette portion de 12 km sur la D619 entre Moissy-Cramayel et Yèbles. Les arbres alignés le long des routes seine-et-marnaises viennent de permettre au département de recevoir le prix des Allées d’arbres 2017, décerné le 2 novembre à Paris par la Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France.

« Ces alignements d’arbres, implantés pour la plupart depuis plusieurs siècles, jouent un rôle esthétique et paysager majeur, explique-t-on au conseil départemental, songeant par exemple à la célèbre photographie d’Henri Cartier-Bresson, « La Plaine de la Brie » Mais, comme partout en France, ce patrimoine arboré du département a fortement diminué au cours du XXe siècle. »

Le conseil départemental a donc décidé il y a plusieurs années de recréer les allées arborées qui avaient disparu et de replanter les arbres dangereux qui avaient été abattus. Il a même établi un Schéma directeur des arbres d’alignement (SDAA) avec une carte précise de 340 km de routes à « verdir ». Pour l’instant, 196 km ont été réalisés, soit 210 alignements différents accueillant 16 500 arbres : platanes, érables, peupliers, tilleuls et même micocouliers comme à Brie-Comte-Robert en bordure de la D316. Le prix reçu jeudi 2 novembre salue les efforts et l’action du département.

Les conducteurs pourront admirer ces perspectives arborées par exemple sur la D32 à Chaumes-en-Brie, la D215 à Vaux-le-Vicomte et entre Champeaux et Blandy-les-Tours, la D401 entre Le Mesnil-Amelot, Longperrier et Villeneuve-sous-Dammartin, la D402 à Lumigny-Nesles-Ormeaux, la D408 entre Maincy, Sivry-Courtry et Moisenay et la D934 à Crécy-la-Chapelle et Guérard.

De nombreux troncs avaient été coupés pour des raisons de sécurité routière notamment, et éviter des collisions violentes en cas de sortie de route. Mais le conseil départemental assure que « ces alignements d’arbres ne rendent pas les routes plus dangereuses. Des études démontrent même qu’ils produisent un effet couloir ayant pour conséquence de faire ralentir les automobilistes ».

Voir aussi notre diaporama des plus belles allées d’arbres de Seine-et-Marne.

La D215, entre Vaux-le-Vicomte, Blandy-les-Tours et Champeaux, offre aussi aux conducteurs des allées d’arbres remarquables. (Pierre L’Excellent)

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 19:52
Crédit photo : P. L’Excellent pour le Conseil départemental de Seine-et-Marne, lauréat du « Prix des allées » SPPEF

Les allées darbres sont ces voies – chemins, routes, rues, mais aussi canaux – bordés d’alignements d’arbres plantés de manière régulière, qui marquent avec force les paysages européens. Toutes ces allées sont liées à l’art du jardin « à la française », qui leur a donné leur nom, y compris hors de la francophonie : « allée ». Sorties du jardin pour sillonner les territoires depuis le 16ème siècle, elles ont en commun, quelles que soient par ailleurs leurs fonctions pratiques ou techniques, davoir aussi été plantées pour mettre en valeur, embellir, marquer le territoire.

 

Patrimoine culturel, avec leur code d’aménagement qui nous vaut la régularité de leur colonnade et leur voûte, les allées sont aussi des corridors biologiques et des habitats dont le rôle important pour la biodiversité a été documenté lors de la conférence internationale Infra Eco Network Europe à Lyon en 2016. Elles sont aussi sources d’aménités, au nombre desquelles leur intérêt paysager, leur contribution au bien-être et à la sécurité routière et leur intérêt pour lenvironnement, notamment en matière  de  températures,  de  dépollution  et  de  régulation  hydrique.  Ce  sont  ces  trois  aspects  - patrimoine culturel (C), contribution à la biodiversité (B), aménités (A) -   qui fondent dailleurs la protection des allées instaurée par l’article L. 350-3 du code de lenvironnement, un triple fondement qui doit guider l’action.

 

La Journée Européenne des Allées, le 20 octobre, a pour objectif de mettre en lumière ce patrimoine et de contribuer à sa préservation. Pour sa 3ème  édition, la Journée Européenne des Allées coïncide cette année avec la première Journée internationale du paysage du Conseil de l’Europe,  pour  laquelle  les  autorités  locales  sont  invitées  à  célébrer  le  paysage  en  tant que « composante  essentielle  du  cadre  de  vie  des  populations,  expression  de  la  diversité  de  leur patrimoine commun culturel et naturel, et fondement de leur identité » (« Message de Brno », Ateliers de la Convention euroenne du paysage - septembre 2017).

 

Les actions programes à l’occasion de la #JEA (European Avenue Day #EAD) sont diverses, modestes ou plus ambitieuses, symboliques ou concrètes. Toutes montrent en tout cas l’attachement de la population à cette composante majeure des paysages européens.

 

La #JEA2017 sera marquée par le lancement d’un espace web collaboratif, Wikiallee, outil de mémoire collective euroenne en même temps quoutil pour la construction d’une Europe citoyenne et d’un réseau écologique paneuropéen. Fruit du programme de Résidence internationale de paysagistes de la Villa Le Nôtre, à Versailles, en collaboration avec le Bureau du Paysage du Colegio de Arquitectos de Cataluña, il permettra d’inventorier les allées, qu’elles soient bien conservées ou qu’elles subsistent à l’état de vestiges très partiels.

 

En Allemagne, comme chaque année depuis 2008, le lauréat du concours photographique et le nom de l’« allée de l’année » seront dévoilés par les Amis de la Terre Allemagne. Comme chaque année également, un évènement cycliste avec le « Tour dAllée Rügen » est organisé à cette occasion. Autre évènement récurrent, la plantation d’arbres en allées : cette année, avec les ministres concernés, des acteurs du tourisme et des enfants des écoles, l’association naturaliste SDW et l’ADAC (3ème automobile-club  mondial)  planteront  des  arbres  en  regarni aux  deux  extrémités  de  la  Deutsche Alleenstraße, itinéraire touristique de 2900 km. Une table-ronde aura lieu à cette occasion.

 

En République Tcque, l’association Arnika échelonne, comme à l’accoutumée, plusieurs actions jusqu’en novembre, avec le vote pour « l’allée de l’année », une conférence publique sur les allées à Prague, une visite commentée d’allées avec la radio et la plantation d’une nouvelle allée.

 

En Italie, sous le patronage de la région du Piémont, une conférence sur l’avenir des allées italiennes est organisée par la fédération Legambiente, avec la participation, notamment, des présidents de l’Observatoire du paysage du Montferrat et de l’Adige, de l’Académie dagriculture de Turin, et de la Société italienne d’arboriculture. Elle sera suivie par le remise des prix de la première édition du concours récompensant, à l’instar du « prix des allées » français organisé par la SPPEF (Société pour la  Protection  des  Paysages  et  de  lEsthétique  de  la  France),  les  meilleures  actions  pour  la préservation des allées.

 

 

En France, la diversité des actions est également de mise.

En voici quelques exemples :

 

–    la Journée Européenne des Allées sera évoquée dans le cadre du séminaire de restitution des projets de recherche appliquée ITTECOP organipar le ministère de la Transition écologique et solidaire et lADEME les 19 et 20 octobre à Paris ;

–    les Conseils départementaux de Haute-Garonne et de Seine-et-Marne, respectivement lauréats en 2016 et 2017 du « prix des allées » organisé par la SPPEF, communiqueront sur leurs actions et projets (détaillés, pour la Haute-Garonne, dans la revue RGRA n°948, septembre 2017) ;

–    la commune de St-Maurice-d’Ibie (Ardèche), également lauréate 2017 du « prix des allées »

fêtera son succès en organisant une soirée de lecture centrée sur l’arbre ;

–    l’association  Pelouse  et  Environnement  de  Montgeron  (95),  lauréate  2016,  organise  une rencontre autour du thème de l’arbre et des allées en milieu urbain, avec notamment un atelier- inventaire « Montgeron et ses allées darbres » ;

–    à Dinan, le maire, avec la SAMB (Socté des Amis du Musée et de la Bibliothèque), lancera le programme de restauration de la Promenade de la Fontaine des Eaux, une allée de tilleuls qui fête son bicentenaire. Avant les plantations prévues en 2018, un banc restauré, attestant de l’usage social de cette promenade, sera dévoilé ;

–    l’ASSPAR  (Association  pour  la  protection  des  arbres  en  bord  des  routes)  appelle  à  un rassemblement pour alerter sur le risque de disparition des allées de Condom.

 

Les différentes initiatives sont documentées chaque année par une galerie photo à l’adresse www.flickr.com/photos/europeanavenueday. (les photos de ces initiatives sont envoyées à EuropeanADay@european-avenues.eu).

Pour en savoir plus

Cabinet All(i)ée

Chantal Pradines

Ingénieur Centrale Paris. Expert indépendant auprès du Conseil de l’Europe

Tél. 03 29 06 78 50 chantal.pradines@centraliens.net

Chantal Pradines est ingénieur diplômée de l’École Centrale de Paris. Après avoir travaillé dans les travaux publics et la communication, elle a créé le cabinet All(i)ée en 2008 pour œuvrer à la promotion des allées darbres en France et en Europe. Expert auprès du Conseil de l'Europe dans le cadre des travaux sur la Convention Européenne du Paysage, elle a à son actif une centaine d’articles et de communications dans des revues françaises et internationales et dans des congrès et séminaires dans une dizaine de pays d’Europe. Elle apporte son soutien aux différents acteurs, institutionnels ou privés, en Europe. Elle préside le jury du « Prix des allées » de la SPPEF depuis 2016.

 

Quelques liens et références utiles

http://www.sppef.fr/2015/09/22/concours-allees-darbres/ http://www.arquitectes.cat/iframes/wikiallee/wikiallee2/maps/index_fr.html https://alejroku.cz/2017

http://www.legambientevaltriversa.it/wp-content/uploads/2017/05/Brochure-concorso-alberate-

2017.pdf

http://www.allee-des-jahres.de/

 

Brückmann, K. (éd). : Avenues in Europe. Yesterday, today and tomorrow. 2015

Pradines, Ch.: Infrastructures routières : les allées darbres dans le paysage in Facettes du paysage. Réflexions et propositions pour la mise en œuvre de la Convention euroenne du paysage. Editions du Conseil de l'Europe, 2012, p. 117-196 (disponible en ligne sur le site du Conseil de l’Europe)

Pradines, Ch. : Les arbres de bord de route et la sécurité routière. Texte intégral de la présentation au

Congrès Belge de la Route, 2013, www.abr-bwv.be/sites/default/files/01_7%20Pradines.pdf

Pradines, Ch. : L'allée d'arbres : route touristique par excellence ? Rétro Tourisme - Automobilisme, Patrimoine & Transports, n° 3, 2015, p. 44-47

Pradines, Ch. : Des allées dans le jardin Europe : les routes bordées darbres. Sites & Monuments, n°

222, 2015, p. 33-41

Pradines, Ch. : Forgiving Roads : Regulations Threatening Tree-lined Routes in Tree-lined Routes and the Linear Forest. A new vision of connected landscapes. Treework Environmental Practice, Treework Seminar   20,   2015    www.treeworks.co.uk/wp-content/uploads/2015/11/Forgiving-Roads-Regulations- Threatening-Tree-lined-Routes-2015.pdf

Pradines, Ch. : Prix « Allées darbres » 2016. Sites & Monuments, n° 223, 2016, p. 60-66

Pradines, Ch. : Avenue trees: a wealth of red list species, but still too little specific studies concerning tree lined transport infrastructures. 5th IENE International Conference on Ecology and Transportation. Integrating Transport Infrastructure with Living Landscapes. Lyon, 2016 http://postconf2016.iene.info/media/429-944-1-PB.pdf

Pradines, Ch. : Nouvelle protection française des allées darbres. Revue Générale des Routes et de l’Aménagement n° 948, 2017, p. 24-29.

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 20:25
 Concours pour la préservation des allées d’arbres

SOCIETE POUR LA PROTECTION DES PAYSAGES ET DE L’ESTHETIQUE DE LA FRANCE

Concours pour la préservation des allées d’arbres

Le prix dédié aux allées d’arbres a pour vocation d’encourager la préservation, le bon entretien et la recréation d’allées d’arbres. Il est ouvert aux conseils départementaux, aux communes, aux communautés de communes, aux professionnels, aux associations et aux particuliers.

Nos prix, médailles et diplômes seront remis aux candidats sélectionnés par un jury composé de représentants des ministères chargés de l’Écologie et de la Culture et de personnalités qualifiées.

Les allées d’arbres, routes, rues, chemins, canaux bordés d’alignements d’arbres, sont un patrimoine culturel européen important. La France, avec le jardin « à la Française » a joué un rôle de premier plan dans leur histoire. Des études ont montré également leur apport positif en matière de préservation de la biodiversité, de lutte contre la pollution atmosphérique et de sécurité routière. Les allées ont un impact fort dans le paysage et diverses enquêtes montrent que les citoyens y sont très attachés.

Les allées d’arbres ont fait l’objet d’un rapport publié par le Conseil de l’Europe dans le cadre des travaux liés à la Convention européenne du paysage : « Infrastructures routières : les allées d’arbres dans le paysage ». Il s’inspire des meilleures pratiques européennes pour proposer des recommandations afin d’assurer la sauvegarde de ce patrimoine.

Vous trouverez d’autres éléments sur ce patrimoine dans le numéro 222 de la revue Sites & Monuments (novembre 2015) éditée par la SPPEF.

http://www.sppef.fr/2015/09/22/concours-allees-darbres/

SPPEF - 39, avenue de La Motte-Picquet, 75007 Paris - Tél. 01 47 05 37 71

Association fondée en 1901, reconnue d'utilité publique en 1936 et agréée depuis 1978

Siret 784 314 676 000 15 - contact@sppef.org

Règlement du concours

  1. Objet

Le concours porte sur toutes les actions locales qui contribuent à la préservation des allées d’arbres, c’est-à-dire aux voies (chemins, routes, rues ou voies d’eau) bordées d'alignements d’arbres.

Sont concernées :

- les actions liées à la pérennisation des allées d’arbres (entretien, restauration, plantations, formation des personnels, études préalables, travaux de recherche etc.)

- les opérations de financement et les actions de valorisation économique (tourisme,

pépinières etc.)

- les actions de communication et d’animation ainsi que les actions de sensibilisation du

grand public et des professionnels

les actions de défense du patrimoine

Le jugement du concours se fera en référence au rapport « Infrastructures routières : les allées d’arbres dans le paysage » publié par le Conseil de l’Europe et aux recommandations qu’il contient (document accessible sur le site de la SPPEF www.sppef.org/prix/).

  1. Participation

Le concours est ouvert aux conseils départementaux, aux communes et communautés de communes, aux associations, aux professionnels ainsi qu’aux particuliers propriétaires d’allées.

  1. Dossier de candidature

Pour être pris en compte, le dossier doit être présenté par une personne représentant l’entité candidate.

Il doit être constitué des documents ci-après, disposés dans un porte-vues (reliure à feuillets plastiques transparents) :

  • une note de présentation décrivant l’action ou les actions proposées au concours
  • un plan de situation de la ou des allées concernées
  • des photographies en couleur (format 13 x 18 conseillé, éviter les photocopies) accompagnées de légendes
  • dans la mesure du possible, un dossier sur l’histoire de la ou des allées concernées
  • le cas échéant, un dossier de presse
  • le formulaire de présentation rappelant les principales caractéristiques de l’action ou des actions proposées au concours, document à télécharger sur le site www.sppef.org/prix/ (remplissable à l’écran)

Les dossiers incomplets pourront être rejetés par l’association.

Si le candidat désire le retour de son dossier, joindre une grande enveloppe affranchie en timbres au tarif de l’expédition. Les dossiers des lauréats seront toutefois conservés par la SPPEF.

  1. Inscription - Date de clôture

Les dossiers devront être adressés ou déposés à l’adresse suivante :

SPPEF

« Concours allées d’arbres »

39, avenue de La Motte-Picquet

75007 PARIS

Date limite de réception des dossiers : 30 avril 2016

  1. Jury

Le jury, réuni au siège de la SPPEF, est composé de représentants des administrations et entreprises attribuant les prix, de personnes qualifiées et de représentants de l’association.

  1. Critères d’attribution des prix

Les prix récompensent en particulier les actions :

  • contribuant à la pérennisation du patrimoine existant (procédures de gestion respectueuses des arbres par exemple)
  • assurant la restauration de ce patrimoine par des plantations en regarnis
  • contribuant à la plantation de nouvelles allées dans des conditions assurant la perception du lien entre la voie et les alignements, la perception de la colonnade des troncs et, à terme, sauf dans le cas de formes architecturées, la formation d’une voûte au-dessus de la voie
  • prenant en compte conjointement la valeur culturelle et environnementale des allées et leur apport au paysage, à la sécurité routière, au bien-être et à l’économie
  • valorisant le croisement des compétences
  • encourageant la participation et la responsabilisation du public
  • s’inscrivant dans la durée
  • ainsi que les actions de défense en justice

  1. Nature des prix

Les prix sont de nature diverse : dotation financière, médaille, diplômes.

  1. Remise des prix

Les lauréats seront prévenus individuellement des dates et lieu de remise du prix.

Partager cet article
Repost0